10 idées de jeu pour parfaire la motricité fine chez l’enfant

La motricité fine s’acquiert à force de manipulations. Pour affiner la motricité d’un enfant, le jeu est le meilleur prétexte. Sous couvert d’amusement, de nombreuses activités permettent de travailler la précision de ses gestes. 10 idées de jeu pour parfaire la motricité fine chez l’enfant.

Jouer à transvaser

 

Transvaser un contenu entre deux contenants, l’activité n’est pas aussi simple et aisée qu’elle y parait. Pourtant, les enfants de tous âges aiment beaucoup s’y essayer. Avec des résultats plus ou moins probants selon l’âge et la dextérité dont ils font preuve.

Pour mettre en place ce jeu, qui s’inscrit dans la mouvance Montessori, il suffit de remplir un récipient (boite vide, ramequin, gobelet…) de riz, de lentilles, de billes ou de tout autre contenu de son choix, adapté à l’âge et aux capacités de l’enfant. Un second récipient, vide celui-là, est aussi nécessaire. 

Pour effectuer des transferts de l’un à l’autre, la préhension peut être faite à la main ou à l’aide d’une pince.

 

La supervision d’un adulte est indispensable. Si l’enfant en exprime le besoin, l’adulte peut accompagner son geste. Sinon, mieux vaut le laisser expérimenter par lui-même et nettoyer ce qui a débordé après.

 

À noter que l’activité peut aussi être proposée comme jeu de bain.

 

Jouer à trier

 

Le jeu de tri repose sur la motricité fine. Il s’agit de trier un assortiment d’objets de diverses couleurs et/ou de diverses tailles. 

 

En plus de cette reconnaissance, l’enfant doit cibler précisément un élément, s’en saisir et le déplacer pour faire les groupes. Il peut procéder directement avec ses doigts ou à l’aide d’un outil : pince, cuillère

 

Faire des puzzles

développer motricité puzzle

Pour reconstituer un puzzle, il faut savoir faire preuve de logique mais aussi d’adresse pour bien placer les pièces. 

 

Il existe un grand choix de puzzles, avec un nombre de pièces très variables, de quelques pièces à des milliers. Leurs tailles sont aussi plus ou moins grosses pour permettre à tous, petits et grands, de jouer.

 

Pour les tout-petits, le jeu consiste à replacer quelques pièces unitaires dans leur emplacement respectif.

 

Pour les plus grands, c’est une image qu’il faut reconstituer en assemblant les pièces avec logique d’après les couleurs et la forme de découpe. 

 

Cette activité a le mérite de pouvoir être pratiquée en autonomie ou partagée à plusieurs.

 

Les jeux d’empilement

 

Construire des tours, empiler des cubes… les jeux d’empilement n’aiment pas la maladresse. Ils demandent des gestes précis et sûrs

 

À mesure qu’il s’y essaye et persévère avec patience, l’enfant affine ses techniques et construit des empilements de plus en plus hauts.

 

Une variante est d’utiliser un jeu d’équilibre, où il faut empiler des pièces sans faire basculer le plateau instable.

 

Enfiler des perles 

développer motricité avec perles

Un porte-clés, un bracelet ou un collier de perles est le fruit d’une motricité fine bien affûtée. C’est aussi un jeu d’enfant à créer. Il suffit de choisir du matériel adapté au niveau de motricité fine de l’enfant. 

 

Les grosses perles sont les plus faciles à attraper, les petites plus difficiles. Les perles rondes qui roulent facilement sont moins faciles à manipuler que les perles carrées. Les cordons en coton sont plus épais que les fils en laine, eux-mêmes plus simples à manipuler que les fils de nylon, très fins et transparents.

 

Les jeux à lacer, boutonner, glisser

 

La motricité fine se travaille et s’entretient tous les jours. L’habillement en est un bon exemple : entre les boutonnières, les fermetures éclair et les lacets, la dextérité est fort utile. 

 

S’il n’arrive pas à s’habiller en autonomie, l’enfant peut s’entrainer sur des jeux dédiés à la coordination des gestes : des cartes à lacer, ou encore une poupée à habiller de vêtements boutonnés ou de zip par exemple.

 

Le jeu de pêche

développer motricité fine pêche aux canards

Les jeux de pêche amusent beaucoup les enfants. Et c’est tant mieux, puisque ce grand classique les fait travailler leur motricité fine. 

 

Pêche aux canards sur l’eau, pêche aimantée ou encore pêche dans un bac à sable, il y a mille et une façon de jouer à un jeu de pêche à la ligne. Mais dans toutes ses versions, la pêche demande calme, concentration, douceur et précision.

 

Les jeux de construction

 

Vendues en sets à construire guidés ou en vrac, les briques de construction sont connues pour développer la créativité des enfants. Elles sont aussi de formidables outils de motricité fine, qui demandent de la dextérité et de la force pour être assemblées et désolidarisées.

 

Dès 18 mois, l’enfant peut manipuler de grosses briques, avec un ou deux gros plots seulement d’enfilage.

 

Des briques moyennes avec plus de plots, puis des petites briques peuvent lui être proposée au fur et à mesure de son évolution.

 

Les adultes ne sont pas en reste, des sets leur sont spécialement dédiés.

 

La pâte à modeler

pâte à modeler

Malléable à l’infini, la pâte à modeler fait travailler les petits doigts de l’enfant. L’ensemble des articulations de la main sont mobilisées pour arriver à la forme voulue.

 

Appuyer, découper, rouler, aplatir, arrondir… les actions à effectuer sont nombreuses pour faire des jouer avec de la pâte à modeler.

 

Il en va de même avec la pâte à sel et avec la pâte autodurcissante, faciles à faire soi-même.

 

Jouer au domino

développer motricité domino

Positionner un à un des dominos sur leur tranche, réussir à réaliser un parcours ou un dessin sans faire tomber l’ensemble pendant la mise en place, s’assurer d’avoir un espacement idéal pour une chute régulière le moment venu… il faut savoir faire preuve de précision et ne pas avoir la main qui tremble pour jouer aux dominos.

 

La difficulté du parcours peut être augmentée progressivement pour parfaire la motricité de l’enfant au gré de ses réussites.

 

Bracelets brésiliens et scoubidous

 

Les activités de tissage, de couture, de tricot aiguisent la motricité fine. Si vous souhaitez voir votre enfant mieux maitriser ses gestes, proposez-lui un DIY facile dans ses thématiques. Comme par exemple faire des scoubidous ou des bracelets brésiliens

 

L’occasion aussi de passer un bon moment ensemble et de partager son savoir-faire autour de ces deux activités quasi-incontournables de l’enfance.

La motricité fine n’est pas innée. Elle s’affine à force de gestes répétés, d’essais et de persévérance. À travers les jeux, l’enfant la travaille inconsciemment, mais avec des progrès notables.