Quels-aliments-éviter-pendant-l-allaitement

Vous avez choisir d’allaiter votre enfant? Félicitations, vous allez offrir la meilleure alimentation possible pour votre bébé. Que vous prévoyez d’allaiter quelques semaines ou quelques mois, vous vous demandez surement quels aliments éviter pendant l’allaitement.

Y-a t-il des aliments à proscrire lorsque l’on allaite un enfant? Quels aliments vaut-il mieux éviter?

S’il n’y a pas de régime spécifique à suivre, il existe bien des aliments qui peuvent être néfastes pour votre bébé. Minimall vous explique tout sur l’alimentation pendant l’allaitement.

L’alimentation pendant l’allaitement

Le lait maternel est fabriqué à partir de nutriments simplifiés provenant des aliments qu’ingère la maman. C’est donc un lait riche, qui contient tous les nutriments nécessaires au bon développement de l’enfant.

Anticorps et enzimes contenus dans le lait contribuent à protéger bébé des infections diverses.

Pour avoir un bon lait maternel, il n’est pas nécessaire de suivre un régime spécifique pour l’allaitement.

Il est simplement recommandé d’avoir une alimentation équilibrée.

  aliments-allaitement

Certains aliments qui sont d’ailleurs interdits pendant la grossesse, sont autorisés une fois l’accouchement passé. C’est le cas des sushis, de la viande crue et du fromage non pasteurisé.

S’il n’existe aucune interdiction stricte, il est toutefois recommandé de consommer certains aliments avec modération.

Quels sont les aliments à éviter pendant l’allaitement?

Les aliments à consommer avec modération pendant l’allaitement

Le café : jusqu’à deux tasses par jour pendant l’allaitement

Contrairement aux idées reçues, il est possible de boire du café pendant l’allaitement mais ce en quantité modéré. La caféine est un excitant et un stimulant assez puissant.

Le cas de l’allaitement et de la grossesse sont différents en ce qui concerne le café. Pendant la grossesse, ce que vous buvez pénètre directement dans le placenta. Hors, pendant un allaitement, la boisson ne traverse pas le lait de la même manière.

LIMITEZ VOTRE CONSOMMATION DE CAFÉ à une ou deux tasses par jour

Aucun impact n’est relevé sur le sommeil ou l’agitation de l’enfant en dessous de 4 ou 5 tasses par jour.

Cependant, tout comme chez les adultes, certains bébés peuvent être sensibles à la caféine.

  • Observez le comportement de votre enfant pour voir si vous repérez des signaux d’agitation qui pourraient être en lien avec votre consommation de café.
  • Dans ce cas, veillez à revoir votre consommation de caféine en optant pour du décaféiné ou en supprimant totalement le café.

aliments-éviter-allaitement

Le chocolat

Le chocolat contient également de la caféine, il faut donc garder ce petit plaisir mais avec modération.

Si vous êtes une fan de chocolat noir, passez plutôt sur du chocolat blanc qui contient moins de caféine.

La mère allaitante, ne doit pas consommé plus de 300mg de caféine par jour.

Les boissons gazeuses et les boissons sucrées

Essayez de limiter votre consommation de boissons gazeuses pendant l’allaitement.

Le gaz des boissons sucrées gazeuses peut causer des troubles digestifs à votre bébé et entraîner des coliques.

Les produits laitiers : en cause dans les coliques du nourrisson

Avec un système de digestion encore immature, certains enfants peuvent être intolérants au lait de vache. Fromages et produits laitiers pendant l’allaitement peuvent alors être source de coliques pour le bébé.

Si votre enfant présente des coliques, essayez de supprimer les laitages pendant 2 ou 3 semaines et regardez si vous constatez une amélioration.

Les coliques peuvent aussi survenir en cas de mauvais positionnement du bébé lors de l’allaitement.

Les aliments qui baissent la lactation

Certains aliments peuvent être responsables d’une baisse de la lactation lorsqu’ils sont consommés en grande quantité. C’est les cas des aliments suivants :

  • La menthe
  • La sauge
  • L’artichaut
  • Le persil
  • L’oseille

Les aliments qui changent le goût du lait

D’autres aliments altèrent le goût du lait maternel. Il se peut notamment que bébé n’apprécie pas particulièrement la saveur des aliments suivants :

  • Le brocolis
  • Les asperges
  • L’artichaut
  • Les plats épicés

bébé-allaité

Quels sont les aliments interdits pendant l’allaitement?

Le poisson : le danger des métaux lourds

Alors qu’on nous a prôné pendant longtemps les bienfaits du poisson pour la santé, il est maintenant reconnu que certains poissons contiennent des métaux lourds dangereux pour la santé.

Thon, brochet, espadon, caviar, requin et maquereau royal, font partis des poissons à consommer avec modération pendant l’allaitement. Mieux vaut consommer des poissons plus petits comme la sardine, le hareng ou encore les maquereaux.

Plus le poisson est gros, plus il est susceptible de contenir du mercure qui passera dans votre lait maternel.

Le soja et l’allaitement

Le soja contient des phyto-œstrogènes qui passent dans le lait maternel.

Il est donc fortement déconseillé de consommer du soja pendant un allaitement.

L’alcool

L’alcool est à proscrire pendant l’allaitement comme pendant la grossesse. Non seulement l’abus d’alcool est dangereux pour votre enfant et son développement mais il est également responsable d’une baisse de lactation.

Pour autant, vous pouvez vous permettre un écart de temps à autre sans mettre en danger votre bébé.

Vous aimeriez fêter un événement ou boire un verre de temps à autre? Buvez votre verre d’alcool juste après la tétée et attendez au minimum 2 ou 3 heures pour remettre bébé au sein.

aliments-éviter-pendant-l-allaitement

En résumé :

Il n’existe aucun régime spécifique à suivre pendant l’allaitement.

  • Limitez votre consommation en caféine à 300 mg par jour.
  • Ne consommez du poisson qu’une seule fois par semaine en privilégiant les petits poissons qui contiennent moins de métaux lourds.
  • Attention au soja qui contient des phyto-œstrogène.
  • Pendant l’allaitement, on limite les boissons gazeuses et les boissons énergisantes.
  • Pas d’alcool pendant l’allaitement (sauf cas exceptionnel, et ce juste après une tétée en attendant ensuite 2 ou 3 heures pour redonner le sein).

Pensez à préparer à l’avance le sevrage de votre bébé pour un arrêt en douceur!