Comment réaliser son propre thaumatrope

Fascinantes, les illusions d’optique peuvent occuper les petits curieux pendant des heures. Ce phénomène scientifique, qui nous joue parfois des tours, est facile à observer en fabriquant son propre jouet optique : le thaumatrope. Comment réaliser son propre thaumatrope ? Le tuto.

Qu’est-ce qu’un thaumatrope ?

Thaumatrope DIY
@Poulettemagique

Le thaumatrope est un jeu d’observation qui s’appuie sur la persistance des images sur la rétine. 

Ce jeu est constitué d’un disque dont chaque face est décorée d’un motif. Par illusion d’optique et sous l’effet d’un mouvement rapide et répété, les deux dessins se confondent et s’associent en une autre image. Celle-ci est entièrement créée par le cerveau en raison du phénomène de persistance rétinienne.

Le mouvement est insufflé par l’enfant lui-même, par gestuelle. Le jouet est entièrement manuel, dépourvu de piles ou de motorisation. Ce qui confère plein d’avantages au thaumatrope qui, en plus d’éveiller la curiosité scientifique, se révèle pratique, économique et écologique. 

Le mécanisme du thaumatrope est relativement simple, mais toujours fascinant à observer. Et parce qu’il est aussi facile à créer, la fabrication d’un thaumatrope peut faire l’objet d’un atelier DIY avec un enfant.

Faire un thaumatrope : le tuto

Réaliser son propre thaumatrope est une activité DIY enfant facile. Elle peut être faite à la maison comme à l’école ou à la garderie, même avec des jeunes enfants. Souvent, le matériel nécessaire à l’atelier est déjà présent dans la maison ou dans la classe. Sinon, il se trouve facilement dans les rayons

loisirs créatifs, à petit prix.

Le matériel

Avec un peu de temps et un peu de matériel que tout à chacun a chez soi, il est à la portée de tous de construire son propre thaumatrope.

Une simple feuille de papier est utilisée pour fabriquer le cercle du thaumatrope. Selon le modèle créé, un cercle ou deux seront nécessaires. Un gabarit peut être prévu pour uniformiser le rendu.

Des ciseaux sont utiles pour découper le papier à la forme désirée. Pour plus de sécurité, on les choisit à bouts ronds, adaptés à l’âge de l’enfant et pour droitier ou gaucher selon le besoin.

Les dessins du thaumatrope peuvent être imprimés directement sur la feuille. Celles et ceux qui veulent créer leurs propres motifs se muniront d’un crayon à papier ou d’un stylo pour en tracer les contours. 

Le dessin peut ensuite être rempli aux crayons de couleurs, aux feutres ou avec de la peinture.

Pour faire pivoter facilement le thaumatrope et voir l’illusion d’optique, il est conseillé de le fixer sur un support type pic en bois ou paille, ou d’utiliser des élastiques.

Quels dessins choisir pour faire un thaumatrope ?

Réussir son thaumatrope dépend grandement des dessins choisis. Ils doivent idéalement être imprimés ou dessinés en taille moyenne à grande, pour que chaque élément soit bien visible.

Des dessins colorés aident à mieux visualiser l’illusion d’optique.

Surtout, les dessins choisis doivent se compléter l’un l’autre avec logique, pour donner l’impression d’une image unique. Par exemple, un poisson et son aquarium, une souris et un morceau de fromage, des fleurs et un vase, un ver et un fruit…

La fabrication du thaumatrope sur bâtonnet

Après avoir réuni tout le matériel nécessaire à la réalisation du tutoriel, l’atelier débute par le découpage des cercles. L’enfant peut s’en charger sous la surveillance d’un adulte, ou être suppléé dans cette tâche si besoin. Tout dépend de son envie et de sa dextérité à manier les ciseaux.

  • Les deux cercles de papier doivent avoir la même dimension. Pour une découpe homogène et régulière, les contours peuvent être tracés au préalable au crayon à papier. Un même verre retourné peut par exemple être utilisé comme gabarit pour obtenir deux cercles parfaitement identiques. 
  • Une fois les deux formes identiques découpées, chaque cercle est décoré sur l’une de ses faces. Pour rappel, les deux motifs reproduits doivent être complémentaires. Les artistes dessineront eux-mêmes, d’autres préfèreront utiliser un dessin imprimé ou des stickers.
  • Chaque dessin peut être colorié ou peint, avant que les cercles ne soient positionnés dos à dos, ne laissant que les deux faces décorées apparentes. 
  • Ils viennent se fixer sur le bâtonnet de bois ou la paille rigide, à l’aide d’un point de colle ou d’un morceau de ruban adhésif.

Le thaumatrope est finalisé, prêt à être utilisé en tournant le bâtonnet à bonne vitesse entre ses mains. 

La fabrication d’un thaumatrope à élastiques

Pour faire un thaumatrope en DIY, il est possible de remplacer le bâton par des élastiques.

Le début du DIY commence par le découpage et la décoration du papier.

  • Deux cercles peuvent être prévus, collés ensemble, dos à dos. Mais cette technique permet aussi de travailler les deux faces d’un même papier, recto-verso.
  • Lorsque ces premiers travaux sont terminés, le papier est percé pour faire passer des élastiques, accrochés par un nœud de part et d’autre.
  • Pour visualiser l’image de son thaumatrope à élastiques, celui-ci doit dans un premier temps être remonté. Les élastiques sont enroulés sur eux-mêmes, en maintenant le disque de papier dans une position fixe. 
  • Une fois chose faite, il suffit de relâcher ce disque. Les élastiques vont se détendre, le faisant tourner sur lui-même rapidement. Le phénomène de persistance rétinienne survient et l’image unique apparait visible.

Le jeu peut être renouvelé à l’infini. Une certaine dextérité est nécessaire pour utiliser un tel thaumatrope. Pour plus de facilité, un adulte peut aider l’enfant à préparer le thaumatrope, en immobilisant le disque de papier pendant que l’enfant tourne son doigt pour enrouler l’élastique. Un chouette moment de découverte et de rire à partager ensemble. Et en plus, ca permet d’occuper les enfants avec des activités ludiques et originales pendant les vacances ! Il peut faire l’objet d’un cadeau de Fête des mères ou fête des pères par la suite.

Le jeu du thaumatrope est très simple mais très enrichissant. Cette activité créative manuelle mobilise la dextérité, la motricité fine, et l’esprit. Car au-delà du jeu d’observation, le thaumatrope est un prétexte à se questionner sur divers sujets, à apprendre à réfléchir et à développer son esprit critique pour se méfier des apparences. La capacité de notre œil et de notre cerveau à nous tromper, à interpréter des choses, est une découverte époustouflante et marquante pour un enfant. 

Crédit photo couverture @Wondertute