Comment reconnaître les feuilles d’automne 

En automne, la nature nous éblouit par sa métamorphose et la jolie palette de couleurs dont elle se pare. La saison est propice aux balades en famille, pour aller profiter de ce tableau naturel époustouflant et jouer à marcher dans les feuilles mortes. Ces mêmes feuilles qui tombent et qui sont propices à des bricolages avec les enfants et à la création d’herbiers. Encore faut-il savoir identifier les feuilles. Comment reconnaître les feuilles d’automne ? Le guide.

Observer les arbres alentour et les feuilles

Les feuilles ne tombent jamais loin du tronc. Et leur chute est progressive. Observer l’environnement proche est d’une grande aide pour identifier quelles feuilles viennent de quel arbre. 

L’aspect de l’arbre en question donne aussi de précieuses indications. Par exemple, les ormes sont de forme arrondie tandis que les platanes, bouleaux et peupliers sont très hauts, avec le tronc très dégagé.

Mais c’est bel et bien les feuilles elles-mêmes qui regorgent le plus d’informations utiles à leur identification. Le toucher et la vue sont des sens à garder en éveil pour identifier une feuille d’arbre.

La taille des feuilles 

Selon la variété de l’arbre, les feuilles ont une taille différente. Malgré des variations sensibles qui peuvent être constatées entre les feuilles d’une même espèce, et même d’un même arbre, la taille est donc un critère à observer pour savoir de quel arbre il s’agit.

Par exemple, une feuille de châtaignier peut atteindre 20 cm, contre 6 cm pour une feuille de tilleul.

Feuille simple vs feuille composée

Il existe deux grands types de feuilles d’arbre : les feuilles simples et les feuilles composées. Les distinguer est un jeu d’enfant, un rapide coup d’œil suffit. 

  • La feuille d’arbre simple est constituée d’un seul tenant. Comme l’est par exemple la feuille de chêne, de peuplier, de charme ou de saule pleureur.
  • La feuille composée voit quant à elle son limbe fait de plusieurs folioles, comme la feuille de marronnier ou de frêne.

Feuilles opposées ou feuilles alternes

reconnaître feuilles d automne
@yantra-eklablog

Une branche d’arbre se divise en ramifications, composées de nœuds à leurs extrémités. Ces nœuds portent les feuilles, qui peuvent être opposées ou alternées.

  • Les feuilles opposées sont dos à dos sur un même nœud. Le feuillage des frênes et des érables est ainsi structuré.
  • Les feuilles alternes sont disposées en quinconce, au rythme régulier d’une seule feuille pour un nœud.

Feuilles pennées vs feuilles palmées

Comment reconnaître les feuilles d’automne 
Feuilles palmées

Les feuilles composées se divisent en deux groupes distincts : les feuilles pennées et les feuilles palmées.

Les nervures des feuilles pennées forment une succession de « v », les deux parties opposées se rejoignant au centre de la feuille.

Les feuilles palmées ont des nervures qui s’éloignent dans des directions différentes à partir d’un seul et unique point. Le marronnier est la variété d’arbre à feuilles palmées la plus rencontrée en France.

Feuilles caduques vs feuilles persistantes

Comment reconnaître les feuilles d’automne 
Feuilles caduques

Si les feuilles changent de couleur puis tombent en automne, c’est que les arbres se préparent à résister à la rudesse de l’hiver à venir. Ils s’adaptent peu à peu aux températures de plus en plus froides et à la luminosité déclinante. On parle d’arbres au feuillage caduque.

Tous n’ont cependant pas besoin de ce travail préparatoire. Certains ont tous les atouts pour résister aux climats rudes, comme les sapins, pins, houx, arbousiers… Ils sont dotés d’aiguilles ou de feuilles duveteuses, voire piquantes, dont l’aspect reste inchangé en toutes saisons. Ce sont des feuilles persistantes.

Enfin, certains arbres voient leur feuillage se modifier, les feuilles se repliant sur elles-mêmes et changeant de couleur, mais sans tomber de l’arbre. On parle alors de feuilles marcescentes. Ce phénomène s’observe sur des hêtres ou des chênes.

Feuilles lisses ou duveteuses

Tenir une feuille d’arbre entre ses doigts délivre une information sur l’origine possible de celle-ci. En effet, les feuilles d’arbres donnent des sensations différentes au toucher. 

Certaines feuilles d’arbres sont lisses au toucher, d’autres arborent un doux duvet. D’autres encore piquent les doigts.

La couleur des feuilles en automne

Le joli camaïeu de vert laisse place à d’autres couleurs sur les feuilles en automne. Jaune, orange, marron, rouge, elles se parent de teintes chaudes à mesure que la sève redescend sous le coup des températures qui rafraichissent, avant de tomber. 

Plus facilement reconnaissables que les nuances de vert, ces couleurs sont un moyen d’identification des feuilles des arbres.

Par exemple, les feuilles de cerisier se parent d’un rouge aussi gourmand que les fruits que l’arbre donne au début de l’été. Les feuilles de châtaignier quant à elles se colorent d’un jaune, qui tire rapidement vers le marron.

Apprendre à reconnaitre les feuilles de façon ludique 

Plusieurs solutions peuvent aider petits et grands à reconnaitre les feuilles d’automne.

Consulter des livres 

De nombreux livres sont dédiés à la reconnaissance des arbres : ouvrages documentaires, dictionnaires des arbres et autres livres photo. 

Les caractéristiques des feuilles en automne et au fil des autres saisons y font l’objet de descriptions précises. Des photos et illustrations viennent compléter le propos.

Le lecteur peut ainsi apprendre à différencier différentes feuilles, selon les impacts de la saisonnalité. 

L’herbier

reconnaître feuilles d automne

Fabriquer un herbier demande un travail de ramassage, de tri, d’identification et d’inventaire de différentes feuilles d’automne. C’est une parfaite activité manuelle pour l’automne

Patience, motricité fine, observation, organisation… elle mobilise et stimule de multiples compétences, en plus de permettre de prendre un grand bol d’air et de passer du temps en famille. L’activité est donc très enrichissante pour les enfants comme pour leurs parents

Une fois constitué à l’aide de spécimens de différentes espèces, il ne reste plus qu’à comparer ses nouvelles trouvailles avec celles déjà répertoriées.

Au fil du temps et de ses explorations, au gré de ses découvertes et de sa curiosité, il est possible pour l’enfant d’étoffer son herbier avec de nouvelles feuilles d’automne.

Les jeux 

Des jeux éducatifs invitent l’enfant à découvrir la nature, les arbres et leur feuille. Il peut s’agir de jeux autocorrectifs, comme des puzzles, des quizz. Des lotos et des jeux « cherche et trouve » sur cette thématique sont également proposés.

Pendant les promenades, se lancer le défi de trouver une espèce d’arbre donnée, ou de trouver une feuille d’automne similaire à celle de son choix, sont des manières de jouer et d’apprendre sans y penser.

Les feuilles d’automne, avec leurs belles couleurs, sont fascinantes. Les ramasser enthousiasme souvent les enfants, en faire des bricolages également. Des occasions à saisir pour parfaire leur connaissance des saisons, de la nature et des variétés d’arbres.