Prise de poids grossesse  comment se situer 

Les kilos de grossesse sont souvent redoutés. Ils font pourtant partie intégrante de cette belle aventure qu’est la maternité. Mais les futures mamans ne sont pas toutes à égalité sur ce plan : certaines prennent peu de poids tandis que pour d’autres les kilos s’installent en nombre. Alors comment se situer vis-à-vis de la prise de poids pendant la grossesse ? Le point.

Que sont les kilos de grossesse ?

prise de poids grossesse

Le poids pris pendant une grossesse n’est pas anodin. Il vise à protéger le fœtus et à aider le corps de la femme à mener à bien la grossesse.

Ainsi, les kilos de grossesse se logent prioritairement à des endroits stratégiques. 

Le plupart d’entre eux viennent de l’utérus qui grandit, du sang qui gonflent les muqueuses, du liquide amniotique et du placenta.

Le fœtus prend aussi du poids à mesure que la grossesse évolue. Cette croissance explique pour partie la prise de poids.

Pour se développer, le petit être dans l’utérus de sa mère a besoin de beaucoup d’énergie. L’organisme de la maman aussi puise énormément d’énergie pendant la grossesse. Il stocke alors plus facilement de la graisse, pour pouvoir répondre à ces besoins.

Aussi, pendant la grossesse, la poitrine de la maman prend du volume et devient plus lourde.

Poids de grossesse : les recommandations médicales

La médecine donne des recommandations pour la prise de poids pendant la grossesse. Celles-ci peuvent aider la femme enceinte à se situer. 

  • En début de grossesse, le poids de la future maman est assez stable. En moyenne, la prise de poids constatée entre le début et le 3ème mois de grossesse varie entre 500g et 2kg. À noter que chez certaines femmes, la survenance des nausées de grossesse influe directement sur l’appétit.
  • La prise de poids s’accélère au second et au dernier trimestre de la grossesse. En moyenne, la jeune maman prend alors 225g à 500g par semaine, soit 900 g à 2 kg par mois.

Toutefois, il s’agit d’indicateurs, à ne considérer que comme tels et donnant des moyennes.

Grossir plus ou moins à certains stades de la grossesse ne doit pas forcément alarmer. Il est important pour la future maman d’être régulièrement suivie par un professionnel de santé qui l’aidera avec un bilan personnalisé (sur toute la durée de la grossesse )à se situer par rapport à sa prise de poids, pour vivre sa grossesse dans les meilleures conditions.

Être enceinte : une prise de poids propre à chacune

prise de poids et grossesse

Il n’est pas toujours facile pour les femmes enceintes d’appréhender les modifications de leurs corps lors d’une grossesse. La comparaison avec leurs précédentes grossesses ou celles de leurs amies est fréquente. Pourtant, chaque grossesse est unique et les facteurs qui expliquent la prise de poids nombreux.

L’IMC

La courbe de prise de poids idéale se dessine pour la médecine en tenant compte du poids de la jeune femme au début de la grossesse, mais aussi de sa taille. Autrement dit de son Indice de Masse Corporelle. Pour rappel, l’IMC se calcule ainsi : Poids/Taille au carré et détermine un état de maigreur, de minceur, de poids normal, de surpoids ou d’obésité.

  • Pour un IMC inférieur à 18,5, la femme enceinte est invitée à prendre entre 12,7 kg et 18,1 kg pour contrecarrer sa maigreur.
  • Avec un IMC entre 18,5 et 24,9, la prise de poids peut s’échelonner entre 11,3 kg et 15,9 kg ;
  • Avec un IMC de 25 à 29,9, la future maman voit sa recommandation de prise de kilos de grossesse établie entre 6,8 kg et 11,3 kg ;

Avec un IMC supérieur ou égal à 30, il est préconisé à la maman de prendre 5 kg à 9 kg pendant la grossesse.

Le poids du bébé à naître

Tous les bébés qui naissent n’ont pas la même morphologie, en terme de taille et de poids. Le poids du bébé entre aussi en ligne de compte dans les kilos de grossesse

Et parce que chaque enfant est différent, une même maman pourra vivre des grossesses totalement différentes pour chacun de ses bébés. En prenant beaucoup de poids pour l’une, et très peu pour l’autre…

Le nombre de fœtus

Le poids du bébé à naître a donc une réelle incidence sur les kilos de grossesse. C’est d’autant plus vrai pour les grossesses gémellaires ou multiples. La présence de plusieurs fœtus amène à une prise de poids plus importante.

Trouver le juste équilibre

poids et grossesse

La prise de poids liée à la grossesse est donc normale. Pour autant, cela ne signifie pas que la maman doive se laisser aller. Si certains kilos sont indispensables, d’autres sont superflus et seront difficiles à éliminer après l’accouchement. 

La future maman peut s’accorder des plaisirs gustatifs, notamment en cas d’envies, toujours dans le respect des aliments autorisés pour celles qui ne sont pas immunisées contre la toxoplasmose. Mais gare aux excès. 

Pour limiter la prise de poids, l’alimentation pendant la grossesse doit rester variée et équilibrée, en quantité raisonnable pour la maman et son bébé, qui doivent manger à leur faim, ni plus ni moins. L’activité physique, adaptée selon le stade de la grossesse, joue aussi un grand rôle. 

Entamer un régime pendant la grossesse et très vite après l’accouchement est vivement déconseillé, sauf avis médical contraire. 

Prendre trop ou pas assez de poids en étant enceinte peut mettre en péril la santé de la mère et de son enfant, et amener des complications pendant l’accouchement.

Chacune vit sa grossesse différemment. Plus que le nombre de kilos affichés sur la balance, c’est l’état de santé de la maman et de son bébé à naître qui importe. En gardant une alimentation équilibrée, des portions raisonnables et une activité physique régulière et adaptée, la prise de poids se limite le plus souvent aux kilos nécessaires au bon déroulement de la grossesse, de l’accouchement et des suites de couche. La perte des kilos de grossesse s’opère alors doucement mais surement, avec dans une majorité des cas, un retour au poids d’avant grossesse un an après la naissance de bébé.