Durée de la grossesse  quelle est-elle 

La grossesse est réputée durer neuf mois. Mais les choses ne sont pas aussi simples, et chaque grossesse est différente. Les termes médicaux sont multiples autour d’une future naissance : date prévisionnelle d’accouchement, semaines d’aménorrhée, semaines de grossesse, date de terme… Alors quelle est la durée de la grossesse ? Voici comment s’y retrouver.

Dater le début de la grossesse

Durée de la grossesse

De nombreuses futures mamans attachent beaucoup d’importance à connaître la date de fécondation.

La fécondation se passe en principe en milieu de cycle, environ deux semaines après les dernières règles. Il est à noter que chaque femme a un cycle qui lui est propre, d’une durée plus ou moins longue, et que les spermatozoïdes et l’ovocyte vivent plusieurs heures. Aussi, la date de fécondation reste toujours une estimation plus ou moins précise.

La date de début de grossesse est calculée à partir des dernières règles. Le médecin retient le premier jour de la date des dernières règles et y ajoute 2 semaines. Il se réfère le plus souvent à une réglette de grossesse pour trouver cette date.

Une échographie de datation permet aussi de déterminer le début de grossesse. La longueur cranio caudale du fœtus est examinée. Elle donne une indication plus fiable que la date des dernières règles, mais s’accompagne tout de même d’une marge d’erreur de plus ou moins 5 jours.

Le terme de la grossesse

La grossesse dure donc 9 mois environ. Autrement dit 39 semaines de grossesse (SG), qui se calculent à partir de la date de début de grossesse estimée. 

Dès le premier rdv, outre la confirmation et la datation de la grossesse, le gynécologue s’attache aussi à calculer la date prévisionnelle d’accouchement.

  • La date de début de grossesse étant estimée et donc imprécise, les médecins prennent en compte la date de fin des règles pour fixer les rdv de suivi de grossesse et calculer la date prévisionnelle du terme. Ils parlent alors en semaines d’aménorrhée (SA). 
  • L’aménorrhée fait référence à la période d’absence de règles. Le nombre de semaines d’aménorrhée est donc supérieure au nombre de semaines de grossesse. Le décalage est de deux semaines. Ainsi, 1 SG = 3 SA ; 2 SG = 4 SA et ainsi de suite.
  • La médecine considère que le terme d’une grossesse est compris entre 37 SA et 41 SA + 5 jours. 

Le date prévisionnelle d’accouchement correspond à la date des dernières règles auquel se rajoutent 41 semaines d’aménorrhée. Mais le bébé peut naître quelques jours avant sans être un bébé prématuré, ou quelques jours après.

La naissance prématurée 

La grossesse qui s’achève trop tôt amène à une naissance avant terme. On parle de prématurité lorsque l’accouchement survient avant la 37ème semaine d’aménorrhée

Il y a plusieurs degrés de prématurité, selon le stade auquel survient l’accouchement : 

  • Lorsque l’accouchement a lieu entre la 32ème et la 36ème SA, ce qui correspond aux 7ème et 8ème mois de grossesse, on parle de prématurité moyenne. Le bébé entre en soins et/ou en observation dans une maternité de type II ou dans un service de néonatologie.
  • Les grands prématurés naissent entre la 28ème et la 32ème SA, soit à 6 et 7 mois de grossesse. Ils sont suivis dans une maternité de type III ou un service de réanimation néonatale.
  • Avant la 28ème SA, en-dessous de 6 mois de grossesse, il s’agit de très grande prématurité. Le bébé est hospitalisé dans un service de réanimation néonatale ou une maternité de type III.

La grossesse prolongée, ou quand le terme est dépassé

durée grossesse

Dès lors où la 41ème semaine d’aménorrhée est dépassée, on parle de grossesse prolongée. Le terme est dépassé si la grossesse perdure après la 42ème SA. Certaines femmes n’accouchent qu’après le terme, bien que ce soit rare.

Pendant la 41ème et la 42ème SA, l’accouchement peut encore être spontané. Mais au-delà de 42 SA + 6 jours, l’accouchement est déclenché. C’est qu’à ce stade, la santé du bébé est en danger. Le risque de complications augmente grandement, ainsi que le taux de mortalité.

Le déclenchement consiste à provoquer les contractions de travail. Cela peut se faire de plusieurs façons : par décollement des membranes, par l’utilisation d’une sonde de Foley, par une injection d’ocytocine qui est une hormone qui accélère le travail, ou par l’application d’un gel de prostaglandines dans l’utérus et qui va agir directement sur le col. 

Trois trimestres de grossesse

Si le fœtus se développe jour après jour, trois grandes périodes se distinguent : les trois trimestres de grossesse.

  • Le premier trimestre de grossesse commence à la fécondation à la 14ème semaine d’aménorrhée. La grossesse est encore peu visible, mais des symptômes peuvent éprouver la maman, comme des nausées, des vomissements, des sautes d’humeur. Les organes du bébé se forment à cette période.
  • Le second trimestre de grossesse s’étend de la 15ème à la 28ème SA. Les troubles ressentis par la maman au cours du début de sa grossesse s’estompent le plus souvent. Son ventre s’arrondit visiblement. Le fœtus continue sa croissance et ses sens se développent. La maman peut commencer à sentir bébé bouger.
  • Le troisième trimestre de grossesse va de la 29ème SA à l’accouchement. La maman se dirige vers la fin de grossesse. Souvent impatiente, elle guette les signes d’accouchement à mesure que le terme approche. Des maux peuvent se faire de nouveau ressentir, notamment de la fatigue. C’est que bébé devient lourd à porter. Lui finalise son développement et prend des forces pour le grand jour de sa naissance.

A chacun de ces trimestres, la maman passe une échographie. Cet examen médical permet de voir le  bébé in utero, d’écouter son cœur battre et de contrôler son bon développement. 

D’autres examens sont proposés chaque mois pendant la grossesse, et même plus régulièrement si le médecin le juge nécessaire.

La durée d’une grossesse est donc une donnée estimée et qui varie d’une femme à l’autre. Il reste important d’être suivie médicalement tout du long de sa grossesse, pour son bien-être et celui de son bébé.