protege slip bio enceinte

Si l’on prête attention à son corps au quotidien, on y prête encore plus attention lorsque l’on est enceinte. Pour nous comme pour le petit être qui pousse dans notre ventre, il est important d’éviter au maximum les divers produits chimiques qui se glissent dans notre quotidien. Et parmi les produits dangereux pour la santé du bébé comme de la maman : les protège-slips. Alors pourquoi et comment y remédier ? Quelques les conseils ici sur l’importance d’utiliser des protège-slips bio enceinte.

Les protège-slips classiques, nid à produits chimiques

Aujourd’hui il n’existe encore aucune norme, en Europe du moins, en ce qui concerne les protections hygiéniques. Ni d’ailleurs aucune obligation de noter les divers composants sur leur paquet. Pourtant, chacune d’entre nous devrait être au courant de ce qui est en contact avec sa peau et ses parties intimes. Parce que ce n’est pas vraiment joli …

La composition des protège-slips non biologiques

Sur la liste des composants des protège-slips (comme des serviettes hygiéniques d’ailleurs), les noms barbares s’enchainent. Les plus inattendus sont le lindane et le quintozène, deux pesticides pourtant interdits sur le continent européen. On retrouve ensuite du glyphosate, de la dioxine, du furane. Mais aussi des hydrocarbures aromatiques polycliniques et des phtalates. Bref, rien de bon.

Aujourd’hui, la plupart des fabricants assurent ne pas être à l’origine de la présence de ces produits chimiques dans leurs protège-slips.

Pour eux, ce sont les matières premières qui auraient été contaminées avant même la fabrication. Mais qu’importe, le risque sanitaire pour la femme est bien présent dès lors qu’elle décide de coller à sa culotte un protège-slip.

Les risques durant une grossesse

Pour chaque femme, porter des protège-slips bourrés de produits chimiques est facteur de risques.

Irritations, allergies, cancers et syndrome du choc toxique menstruel font partis des dangers connus.

Durant la grossesse, la flore vaginale peut être perturbée. Le pH vaginal devient alors moins acide, et son rôle protecteur est diminué. Face aux diverses agressions qu’elles peuvent subir, les parties intimes sont plus ébranlables. Il est donc important durant cette période d’être plus vigilante afin de préserver son corps, mais également son enfant à naître. Porter ce genre de protège-slips peut avoir pour conséquence une naissance prématurée du bébé. Ou bien d’autres soucis à la naissance si les parties intimes de la mère ne sont pas entièrement propres et saines.

protege slip bio enceinte

Les protège-slips bio pour plus de sécurité et de confort

Les pertes vaginales ne s’arrêtent pas une fois la grossesse entamée. Et hors de question de ne pas se protéger face à ces leucorrhées qui peuvent vite devenir abondantes et handicapantes. Alors plutôt que de retourner au rayon « intime » de notre grande surface, pour ses protège-slips désormais, on se tourne vers le bio.

Une protection naturelle et sans risque

Dans la majorité des cas, les protège-slips biologiques sont en 100% coton (bio). Dans certaines enseignes, il est également possible de les trouver en fibres de bambou, tout aussi naturels. Avec le protège slip bio, exit les substances nocives tels que les colorants, pesticides, métaux lourds, benzènes, phtalates, … Et la protection hygiénique n’en est pourtant pas moins efficace. La quantité d’absorption est tout aussi importante, si ce n’est plus. Le confort est beaucoup plus présent grâce au coton naturellement micro-aéré et bien plus doux pour la peau.

Et leurs avantages ne s’arrêtent pas à notre santé et à celle de bébé. Les protège-slips biologiques peuvent être lavables et réutilisables sur plusieurs années. Une véritable aubaine pour notre porte-monnaie (et pour la planète) lorsque l’on sait combien on en utilise par an.

protege slip bio enceinte (3)

Bien choisir sa protection hygiénique lavable

Des protections hygiéniques biologiques et lavables, on en trouve des dizaines, toutes différentes les unes des autres. La première chose à analyser avant l’achat de celles-ci, c’est son flux. Est-ce que mes pertes durant ma grossesse sont importantes, ou ne le sont-elles pas du tout ? En fonction de cela, on se dirigera vers un protège-slip au flux normal, ou vers une protection hygiénique au flux abondant.

Seconde chose à laquelle il faut faire attention : la matière. Le coton sera sans doute ce qu’il y a de plus doux pour la peau. Bye bye les irritations. Mais le bambou peut l’être tout autant. Le tout est qu’ils soient, l’un comme l’autre, certifiés biologiques.

Évidemment, que les protège-slips soient confectionnés en coton ou en bambou, ces matériaux seront forcément associés à un tissu en polyamide et polyester, très respirant.

A quelle fréquence porter ses protège-slips

Les règles face au port des protections hygiéniques sont plus ou moins les mêmes que l’on soit enceinte ou non. Mais avec un bébé dans le ventre, il est parfois moins évident de se faire soigner au moindre problème, alors on redouble de vigilance.

Pour cela, on change de protège-slip le plus souvent possible. Le laisser en place trop longtemps conduit au développement de mycoses et autres bactéries. Alors toutes les 4 heures dans l’idéal, on change sa protection intime. Évidemment, il n’est pas conseillé de porter un protège-slip au quotidien. Et ce même s’il est bio.